Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La grosse supercherie de l’aide internationale: quand l’histoire est racontée à l’envers !

Posté par: Elimane H. KANE| Mardi 05 août, 2014 11:19  | Consulté 12034 fois  |  9 Réactions  |   

 

Une recherche récemment publiée  révèle que, bien que le continent reçoive 30 milliards de dollars d'aide par an, ce chiffre n'est rien en comparaison des 192 milliards de dollars qui quittent le continent via les flux financiers illicites à travers: le rapatriement des bénéfices des entreprises multinationales , les remboursements  de la dette, la perte de travailleurs qualifiés,  l'exploitation illégale forestière et pélagique, et les coûts imposés en rapport avec le changement climatique.


Lorsque ces pertes sont comparées à des flux financiers globaux - y compris non seulement l'aide, mais les investissements et les transferts de fonds étrangers – l’Afrique se retrouve avec une perte  nette de 58 milliards de dollars  par an. Ce qui équivaut à plus d'une fois et demie le financement supplémentaire estimé à 37 milliards de dollars par année: l’équivalent du coût pour offrir une couverture maladie universelle pour toute la population du monde.


Ces chiffres décryptent la  véritable relation financière entre les pays riches et l'Afrique, une relation qui est rarement mentionnée par les politiciens. C'est une relation dans laquelle le monde n'aide pas l'Afrique, mais où c’est plutôt l'Afrique  qui aide le monde !!!

Le discours mensonger universel maintient l’Afrique dans une pauvreté créée et entretenue de toute pièce par le système capitaliste mondialisé en place avec la complicité de certaines ONG qui vivent de l’’aide internationale pudiquement appelée « l’aide au développement ».

L'Afrique n'est pas pauvre, mais ses populations  sont maintenues dans la pauvreté par une combinaison de politiques inéquitables, d'énormes disparités de pouvoir, et des activités criminelles perpétrées  par les élites riches, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du continent.


Par exemple 35,3 milliards de dollars par an sont perdus dans les flux financiers illicites facilités par le réseau mondial des paradis fiscaux. Les paradis fiscaux juridiquement liés aux pays du G8 ou de l'UE sont responsables de 70% de l'investissement global dans les paradis fiscaux.


L'hémorragie illicite de financement est le plus évident dans les pays riches en ressources naturelles. Alors qu'il serait logique de supposer que ces pays ont des niveaux inférieurs de pauvreté, en fait l'inverse tend à être vrai. Parmi le milliard de personnes les plus pauvres au monde, un tiers vit dans des pays riches en ressources. En outre, les pays riches en ressources naturelles représentent 9 des 12 pays au bas de l'indice de développement humain (IDH), une mesure de la richesse, de l'espérance de vie et du niveau d'éducation. Une réalité qui  illustre l'impact de la corruption facilitée par les paradis fiscaux et les activités secrètes des  entreprises multinationales.  

Voilà la triste réalité du monde. Pour en savoir plus, voir les rapports les rapports en lien:

Paying for progress: http://www.odi.org/sites/odi.org.uk/files/odi-assets/publications-opinion-files/8319.pdf

The real causes of Global poverty: http://www.healthpovertyaction.org/campaigns/honest-accounts/
 L'auteur  Elimane H. KANE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (9)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Badaboum En Août, 2014 (20:01 PM) 0 FansN°:1
bien vrai tout cela mais rejettes tu le capitalisme ? Si non faut pas pleurer si tu es du mauvais côté de la barrière. Or, à ma connaissance, je n'ai jamais rencontré un anti capitaliste cohérent au Sénégal. On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le c*l de la fermière...
Non En Août, 2014 (10:18 AM)0 FansN°: 1470434
Comparer des aides avec des investissements, de l'immigration, un remboursement de dette ou des rapatriement de bénéfice c'est de la malhonnêteté intellectuelle doublée d'ingratitude. L'aide au développement ce n'est pas un droit et les pays développés payent plus de dettes encore que l'Afrique.
Kotch En Août, 2014 (23:25 PM) 0 FansN°:2
je crois que tout le monde doit lire ce papier et que le combat des intellectuels africains est de mobiliser les populations contre des politiques qui les asservissent en tenant compte que ce sont les élus qui les appliquent au détriment de ceux qui leur ont confié le mandat de travailler à bonheur
DEUG DEUG En Août, 2014 (04:37 AM) 0 FansN°:3
Cher ami tu fais juste un constat mais tu ne propose pas de solution. Tu me diras que ce n'est pas ton boulot, j'en conviens. Ce qui est moins sure c'est que tu t'attaches à des globalités artificielles pour tirer des conclusions. les flux nets de capitaux sont en défaveur de notre continent. Ok mais on ne peut s'en prendre qu'à nous même. L'Afrique " n'est pas assez rentré dans l'économie" dirai je pour paraphraser l'autre. Ce qui est contant chez l'africain c'est que c'est toujours de la faute du "blanc". La Corée du sud après sa guerre fratricide avec le Nord avait un niveau économique des plus pauvres. Elle s'est construite quasiment sans matières premieres sans incriminer son frère japonais qui y a pourtant fait des bêtises pires que la FRANCE en Afrique. Cette construction s'est faite avec une politique économique qui a tenu compte des forces et de la mentalité du pays et non pardonne moi le terme sur des "pleurnicheries". Si l'Afrique compte pour aujourd'hui moins de 3% du commerce mondial les 192 milliards de dollars sont une broutille qui n'auraient pas fait avancer tout un continent.
Nous savons ce qu'il faut faire: "travailler, travailler et travailler" au lieu de faire des discours.
Mbourou En Août, 2014 (06:37 AM)0 FansN°: 1474405
C'est simple favoriser l'autofiancement ...
- Les banques africaines sont en surliquidité (dans la majorité (http://mbourou.seneweb.com/politiques-courageuses-et-intelligentes-et-si-on-continuait-d-en-parlait_b_12.html)

- Un pays comme l'Algérie peut se charger de financer la plupart des projets d'infrastructures ( Barrages Grand Inga, Barage Fouta Jallon, trains reliants les capitales africaines)

- Oser supprimer des structures comme la CESE (budget annuel de plus d e10 milliards alors que la Banque sénégalaise de développement a été crée avec un fonds de 10 miliards) : Juste arreter de plaire aux autres leaders politiques, se dire qu'on reste juste un MANDAT (à la Khalifa SALL, et même cette demarche aujourd'hui paie d'avantage : résultat il a été réelu) et il sera président s'il se présente en 2019 (oui fallagni dieum) et après il fera comme les autres (partage des deniers publics en réhabilitant le Senat et autres imbécilités)
- Et encore et encore (http://mbourou.seneweb.com/politiques-intelligentes-hellip-et-si-on-en-parler_b_11.html) (http://mbourou.seneweb.com/quand-nos-gouvernants-tuent-nos-pme_b_6.html)(http://mbourou.seneweb.com/des-incompetents-a-la-tete-de-nos-conseils-d-administration_b_8.html)
Auteur En Août, 2014 (11:32 AM) 0 FansN°:4
Quand je vois des réactions violentes suite à des articles basés sur des données sérieuses j'identifie systématiquement ceux qui ont des intérêts à préserver à cet effet. Mon objectif est d'informer et d'animer un débat pour une prise de conscience des enjeux et défis auxquels les africains , surtout la nouvelle élite, doivent faire face. sans animosité , ni agenda caché. je reste ouvert au débat constructif et donc aux réactions positives quitte à corriger des erreurs, à appuyer une perspective ou à défendre d'autres positions clairement assumées. je ne suis ni de gauche, ni de droite, mais seulement du coté de l'intérêt des peuples africains et d'un monde plus juste et mieux équilibré. Merci
Que faire ? En Août, 2014 (16:58 PM) 0 FansN°:5
http://www.guineeconakry.info/article/detail/scoop-gci-sommet-usa-afrique-lafrique-en-a-assez-des-donneurs-de-lecons-dit-achille-mbemb/
Web En Août, 2014 (18:10 PM) 0 FansN°:6
De toutes les facons,vue comment ils sont partis ces chefs d'etats,sans preparation et je n'ai pa entendu la presidente de la commission de l'UA demander une reunion d'avant sommet avec certains presidents qui sont a la charge de la mise en place du NEPAD(ce mort-ne) par example.C'est a croire que chacun est alle faire des photos et precher pour sa chapellesi on lui donnait l'occaswion.Resltat:les mecsetaient en vadrouille a Washigton comme souvent apres Chine-Afrique,France-Afrique,UE-Afrique,etc...
Anonyme En Août, 2014 (18:39 PM) 0 FansN°:7
Je ne veux insulter personne mais je dois dire le raisonnement que tu tiens n aide pas l afrique. Les problemes dont souffre l afrique , ce sont d` abord les africains qui sont qui les proque. Tu qdditionnes ici des chiffres qui n ont aucun rq=apoort. Ce sont les europeens qui sont les premier victimes de l evasion fiscale . C est pourquoi l UE a signe avec beacoup de pays qualifie de paradis fiscale pour un echance de fichiers. Pourquoi, les pays africain ne le font pas parceque , ce qui sont sense lutter contre les paradis fiscaux ce sont eux qui y mettent leurs sous,

Ajouter un commentaire

 
 
Elimane H. KANE
Blog crée le 15/02/2013 Visité 211165 fois 32 Articles 7934 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires